13/06/2021
13/06/2021
13/06/2021
13/06/2021

Seyssuel’Fest #6 (2015)

Depuis sa création en 2010, le Seyssuel’Fest a été un temps fort pour notre paisible village et sa MJC.
Eclectique par sa programmation, son ambiance, ses festivaliers…

Lors de la 6ème (et dernière) édition, qui s’est déroulé du 22 au 24 mai 2015 (à un tarif très abordable – 10€/soirée),
nous avons eu le plaisir de vous présenter les groupes suivants

AQME

slide1

Pour Aqme, il n’a jamais été question de baisser les armes, mais au contraire, de se tenir debout quoi qu’il arrive, le torse bombé face à l’adversité.

Leur nouvel album « dévisager Dieu », n’est pas une foire à la foi, ni un bonheur arrosé à l’eau bénite, mais une entité effrontée qui, au cœur de la tempête, regarde son destin droit dans les yeux pour en saisir les rênes.

Cette confiance, AQME l’a retrouvé sur les routes ces deux dernières années, terrassant son public avec ce qui restera comme certains des concerts les plus énergiques de son histoire : une batterie surpuissante, une basse qui groove, des guitares massives et tranchantes, et au dessus de cette symphonie, un chant qu’on a l’impression de connaitre par cœur.

C’est d’ailleurs là que réside toute la force de « dévisager Dieu » et du nouveau line-up.

7ème album frondeur qui démontre que si l’identité d’AQME est intacte et inaltérable, c’est aussi parce qu’elle est à même de survivre à tout.


– ASYMETRIC ROAD

asymmetric-road-20141026192214

Asymetric Road, est un groupe franco-suisse

Le groupe a construit son répertoire dans un registre « Metal progressif », avec comme influences principales, des groupes tels que ; Dream Theater, Symphony X, Soilwork ou Evergrey, pour ne citer qu’eux !

Asymmetric Road a enregistré 4 titres à la fin de l’année 2010 et s’est lancé sur les réseaux sociaux. Après plusieurs concerts sur les scènes locales et juste avant le début de l’enregistrement du 1er album, le groupe a dû faire face début 2012 au départ du claviériste, une pièce maitresse tant par sa virtuosité que par ses arrangements.

Ce n’est que fin 2012 que le groupe reprend sa motivation grâce à l’arrivée d’un nouveau membre au clavier : Vincent. Les répétitions reprennent et l’enregistrement d’un album de 10 titres est alors lancé.

Octobre 2014, l’album Sinuous Minds sort et le groupe revient sur scène afin de se faire connaitre et de partager avec un public passionnés de métal son répertoire. Plus motivé que jamais, le groupe peaufine ses prestations scéniques et composait déjà les titres qui constitueraient le prochain album.


– CHROME

chrome (4)

Ce sont les petits jeunes du samedi, qui ont eu le plaisir de vivre leur première grande scène, ou leur première scène chez les grands !

Rock, pop et rap à la moulinette, le jeune gang lyonnais avoue l’influence directe des furieux Sterenno.

Poing levé, Elea rappe littéralement comme un lascar soprano, et chante comme une lolita. La basse en slaps glissants de Johnny, les accords fuzz larges comme l’A89 de Léo, et la percussion élastique d’Arnaud, les textes en français revendicateurs et impliqués, font que l’alchimie opère en un instant

Si les Chrome du quartet ne sont pas tout à fait secs, ils sont déjà brillants !


– EYES OF VERONA

promoeyesofverona

Né en Janvier 2012, EYES OF VERONA a émergé sur la scène à travers le single «feed your believers » Avec ce single, les cinq membres de la bande ont affirmé haut et fort leur son et le style visuel.

Quelques mois plus tard, ils sortent leur premier EP «Chapitre 1: La lutte.

Premier chapitre d’une trilogie, cet EP sorti en Novembre 2012 leur permet de reprendre la route et de se faire connaître en France et à l’étranger.

Mené par Sophie, magnétique et dynamique, EYES OF VERONA  offre un rock énergique et puissant qui devient plus profond sur scène. Le groupe ne manque pas de surprendre.

En 2013, EYES OF VERONA s’est tourné vers l’écriture et l’enregistrement de leur premier album, dans le cadre de la continuité du processus lancé à leurs débuts.

Ils offrent maintenant les deux chapitres suivants, à travers des chansons mélodiques et énergiques, révélant l’émotion intérieure avec la plus grande sincérité qui les caractérise.

Par leur enregistrement, appelé “ex-voto”, le groupe démontre son engagement fort pour être en ligne avec les références majeures de la musique rock européenne.

– [H]

photo promo

Après 15 ans d’expérience festive et la croisée de nombreux groupes tels Dionysos, Enhancer, les Caméléons, les vilains clowns… les 8 musiciens des ex-jovial balaska, reprennent du service dans un projet résolument rock.

Les grattes claquent comme autant de coups de [H] et s’appuient une section cuivre féroce.

Amoureux de gros son, de saturation, de punk, venez découvrir la fusion sauce [H]


– LA MINE DE RIEN

laminederien4 (1280x1235)

De magnifiques textes jouant avec la langue française, ses sons, ses sens, des arrangements musicaux d’une imparable efficacité, de la vie sur scène, une complicité sans pareil, c’est ça, LA MINE DE RIEN !

Depuis 2002 et autant d’années de tournées palpitantes, plus de 600 concerts en France et à l’étranger, 4 albums studio et un album live, LA MINE DE RIEN poursuit sa carrière artistique.

Une musique aux influences multiples appelant au corps, à la festivité, et des textes introspectifs, quelque peu désabusés, voici toute la complexité et la richesse du style d’un groupe, que l’on rangera par facilité au rayon ” Chanson française “.


LES HURLEMENTS DE LEO CHANTENT MANO SOLO

HDL

Véritable machine à projet, Les Hurlements d’Leo n’en sont pas à leur premier coup de maître !

D’aventure en aventure, ils ont toujours partagé la route avec ceux qu’ils aiment chantant à tue-tête la vie telle qu’elle est, telle qu’ils la voient, telle qu’ils la prévoient.

Parmi eux il y en avait un : grand frère, initiateur, âme soeur des émotions, de la chanson et des sons : Mano Solo.

Celui qui, du haut de ses mots, de la phrase aiguisée au couteau, les a touchés en plein coeur au point de les faire devenir ce qu’ils sont : des artistes engagés, musiciens passionnés, auteurs à l’écriture lucide et crue, empreints de liberté et d’authenticité.

Reprendre les textes de Mano solo s’est imposé naturellement. Se rendre compte que ce qu’il disait hier est valable aujourd’hui et rendre hommage à sa lucidité, sa sensibilité, s’est inscrit comme une nécessité créatrice. Ce lien artistique si fort est devenu une évidence telle qu’il fallait le souligner au travers d’un nouveau spectacle.

Mais c’est bien au travers de la musique des Hurlements d’Léo, de leur énergie, de leur style, de leur générosité artistique que nous pourrons redécouvrir les textes de cet auteur à la personnalité atypique, qui a marqué son époque par ses propos émotifs, sa poésie cruelle et son urgence d’exister.
Pour cette création Napo Romero, guitariste, entre autres de Mano Solo, et la Mano Negra sera de la partie …


– UNCOLORED WISHES

unco

Depuis 2004 , Olivier, Christophe et Anck, restent garants de l’esprit du clan UNCOLORED WISHES.

Anthony les rejoint en 2011, lors de l’enregistrement de leur deuxième album.

La venue début 2012 de Frédéric a permis d’enrichir l’aspect guitaristique.

La particularité du groupe est le travail autour de thèmes à différentes périodes de l’histoire ou de personnages aux destins extraordinaires.

C’est une manière de poser des questions ou d’illustrer des faits contemporains par des images marquées par le temps ou des impressions aux couleurs estompées.

Les nombreuses chroniques ont sans cesse mis en évidence la diversité des sons et  l’influence particulière d’artistes comme Rammstein, Marilyne Manson, Porcupine Tree, ou System of a Down.

Plus qu’assister à un concert, voir UNCOLORED WISHES sur scène est un ravissement pour tous les sens.  UNCOLORED WISHES est un théâtre qui a pour décor la passion des aventures humaines.

De plus, dans le cadre du festival Seyssuel fest, la MJC a eu le grand plaisir de recevoir la fanfare funky brass band des monstroplantes !

Rendez-vous été donné sur la place de la mairie le dimanche 24 mai, avant de rejoindre l’Atrium pour la suite des festivités, pour une soirée rock heavy !

La MJC de Seyssuel a une fois de plus été ravie de réunir près d’un millier de personnes à Seyssuel, autour de 3 soirées de concerts enflammés. Un grand coup de chapeau au 50 bénévoles de 7 à 77 ans qui ont permis aux festivaliers de vivre de grands moments.

Un grand merci aux techniciens et aux artistes, à vous public, et à tout ceux qui ont contribué de près ou de loin à faire encore de Seyssuel un haut lieu de musiques actuelles et de partage convivial.

Avec nostalgie, voici une galerie de notre ami Daniel Peyreplane. – Merci à tous !

Recommended Posts

Laisser un commentaire